🎉 Nous avons lancé notre nouveau plug-in WordPress ! Télécharger maintenant

Le bilinguisme au Canada : histoire, politique et possibilités d'affaires (commerce électronique)

Le bilinguisme est la capacité de parler deux langues couramment. Au Canada, le bilinguisme est une loi sur les langues officielles adoptée en 1969. Cela permet aux Canadiens anglais et français de communiquer dans les deux langues officielles.

L'histoire du bilinguisme au Canada remonte à la fondation du pays. Lors de l'unification des colonies britanniques et françaises d'Amérique du Nord en 1867, le français et l'anglais sont devenus les langues officielles du nouveau pays. Au cours des années suivantes, le gouvernement fédéral a adopté une série de lois visant à promouvoir le bilinguisme au Canada, notamment la loi sur les langues officielles de 1969.

La politique du bilinguisme au Canada est complexe. Bien que la majorité des Canadiens soutiennent l'idée du bilinguisme, il existe également des objections importantes. Certains politiciens ont exigé que tous les Canadiens soient tenus d'apprendre l'anglais et le français, tandis que d'autres préconisent une approche plus détendue où les gens peuvent utiliser la langue avec laquelle ils se sentent le plus à l'aise.

Opportunités commerciales

Le bilinguisme au Canada offre de nombreuses opportunités commerciales. Par exemple, les entreprises qui peuvent communiquer avec des clients anglophones et francophones peuvent accéder à un marché plus vaste. En outre, le bilinguisme peut être un atout précieux pour les entreprises qui cherchent à se développer sur les marchés francophones.

Le commerce électronique au Canada et les opportunités

Le Canada est le dixième plus grand marché pour le commerce électronique avec des ventes de 66,9 milliards de dollars américains en 2022. Et on s'attend à ce qu'il augmente de 15 % chaque année pour atteindre 103 milliards d'ici 2025. La dualité linguistique du Canada (l'anglais et le français sont les langues officielles) peut constituer un obstacle pour les commerçants internationaux de commerce électronique, les obligeant parfois à proposer un service clientèle et des sites multilingues pour réussir. Cependant, l'outil Clonable peut offrir une opportunité ici, car il est facile de créer un site web en français également.

Le développement des achats en ligne au Canada a été relativement lent, en partie parce que les détaillants nationaux ont hésité à s'adapter et à commencer à vendre en ligne. Mais la croissance est maintenant forte, car les détaillants canadiens rattrapent leur retard et investissent dans des plateformes numériques pour atteindre les clients à travers la vaste géographie du pays (Le pays a un large éventail de défis logistiques, des grandes chaînes de montagnes comme les Rocheuses aux vastes plaines intérieures et à l'Arctique.) et répondre à la concurrence croissante des entreprises mondiales de commerce électronique.

Le marché canadien du commerce électronique entre entreprises et consommateurs ressemble au marché américain voisin en termes de caractéristiques et de préférences. Par exemple, les paiements par carte de crédit dominent sur les deux marchés et les taux de pénétration du commerce mobile sont similaires.

La disponibilité de la livraison gratuite est également une préoccupation majeure pour les acheteurs en ligne canadiens, 72 % d'entre eux abandonnant une commande si les frais de livraison sont trop élevés. Alerter les clients sur les seuils de dépenses minimales et les offres de livraison gratuite pourrait encourager la croissance du commerce électronique.

Le marché canadien du commerce électronique :

Absence de texte alt pour le bloc-média

Vous avez encore des questions ?

Remplissez ensuite le formulaire ci-dessous.

Blogs apparentés :